INDIGO a été choisi par l’Hôpital Sírio-Libanês pour gérer le parc du complexe hospitalier de près de 1 000 lits dans la ville de São Paulo.

Ce contrat, qui a débuté le 23 juin, témoigne également de la présence croissante de la société sur ce marché qui représente déjà le deuxième segment le plus important des activités d’INDIGO au Brésil.
INDIGO est chargé au niveau national de la gestion de plus de 30 hôpitaux, dont deux des plus importants d’Amérique Latine : l’Hôpital israélien Albert Einstein et à présent l’hôpital Sírio-Libanês.

La société prévoit d’investir environ 150 millions de R $ dans le pays d’ici la fin 2019, et une bonne partie de ces ressources sera destinée aux projets de sociétés clientes, rendant possible entre autres la construction de garages, l’agrandissement de parkings, des améliorations dans les infrastructures, l’achat de nouveaux équipements.

En plus des hôpitaux, INDIGO au Brésil opère dans différents segments, tels que les universités, les centres commerciaux, les aéroports, les stades, les complexes événementiels, etc.