Au tour de Bordeaux de dire « weel » au free-floating : après Metz et Tours, la capitale girondine est la 3e ville de France à bénéficier de ce nouveau service de mobilité économique, écologique et complémentaire au réseau de transport local.

Un service piloté en étroite collaboration avec Bordeaux Métropole et la Ville de Bordeaux

Classée 6e ville mondiale « amie du vélo » dans le Copenhagenize Index 2017, Bordeaux compte 1160 KM de pistes cyclables. La ville a pour objectif de porter à 15% la part à vélo d’ici 2020. Dans ce cadre, cette nouvelle offre de mobilité de vélos en free-floating s’ajoute au réseau de transport en commun local, tout en s’intégrant aux infrastructures et services cyclistes déjà existants.
« Nous sommes convaincus que la force de notre système repose non seulement sur les qualités propres de notre vélo, mais également sur notre système d’exploitation. Nous mettons en œuvre la régulation la plus performante du marché pour entretenir notre parc de vélos et les positionner dans les lieux les plus appropriés pour satisfaire la demande de mobilité individuelle » déclare Paul Valencia, Directeur Général d’INDIGO Weel, ajoutant : « Nous sommes particulièrement attentifs à la problématique du stationnement sauvage des vélos rencontrée dans les villes où ce type de système est déployé. Nos équipes locales accompagneront donc les usagers pour les sensibiliser au fait de garer les vélos dans les zones indiquées dans l’application, définies en accord avec Bordeaux Métropole ainsi que la Ville de Bordeaux ».