Après plusieurs semaines d’expérimentation, INDIGO weel lance officiellement son service de location de scooters électriques en libre-service à Toulouse. Dès aujourd’hui, une première vague d’une centaine de scooters sera déployée au cœur de la Ville rose. Sélectionné dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt lancé par la ville de Toulouse, ce nouveau service s’ajoute aux 1 900 vélos mis en service par INDIGO weel depuis son lancement en avril 2018. Tout comme les vélos, les scooters sont accessibles sur une application unique (disponible sur l’App Store et Google Play) permettant aux usagers d’adapter leur moyen de locomotion à leurs besoins.

 

  • Les scooters électriques : deuxième étape du développement d’INDIGO weel à Toulouse

Sans borne de stationnement, le scooter électrique partagé INDIGO® weel n’émet ni bruit ni gaz polluant. Ce nouveau véhicule très complémentaire au vélo permet de répondre à des besoins et des usages plus larges, à savoir les plus longues distances, les routes à fort dénivelé, les besoins de se déplacer à 2 ou encore les trajets plus pressés.

 

  • Des scooters pensés en termes de confort et de sécurité, pour deux passagers

 Equivalent d’un 50 cc dont la vitesse est limitée à 45 Km/h, il dispose d’un top case contenant deux casques homologués de tailles différentes, de charlottes pour l’hygiène, les papiers du véhicule et un gilet jaune. Aussi, les utilisateurs disposent automatiquement d’une assurance comportant des garanties Responsabilité Civile, individuelle conducteur et passager, assistance dépannage au véhicule et protection juridique.

Afin d’accompagner la prise en main des scooters pour ses clients, INDIGO weel a noué un partenariat avec l’Ecole de Conduite Française leur permettant de participer à 6 séances gratuites de sensibilisation à la conduite du scooter en ville. Ils bénéficieront également toute l’année de réductions sur le passage de la formation Permis AM. Enfin, les équipes locales INDIGO weel, formées et expérimentées, sont disponibles au quotidien pour orienter les usagers.

 

  • Où les trouver et les garer ?

 La zone de couverture des scooters, délimitée en vert dans l’application INDIGO weel, est identique à celle des vélos à l’exception de l’hypercentre, en zone piétonne. Les places de stationnement 2 roues ont aussi été intégrées dans l’application, favorisant de fait les bonnes pratiques et le stationnement des scooters INDIGO weel sur les parkings à scooters existant à Toulouse.

 Afin de sensibiliser les usagers au respect de la zone de couverture et de stationnement, INDIGO weel met en place un système de pénalités pouvant, par exemple, s’appliquer :

  • lorsque le scooter est restitué dans un espace privé non accessible au public (pénalité de 7 € par heure jusqu’au dépôt du scooter en zone de couverture).
  • lorsque les agents d’INDIGO weel sont obligés d’organiser le rapatriement du scooter en zone de couverture (pénalité pouvant atteindre 150 € et entraînant la suspension de l’accès au service).

 

  • Comment louer un e-scooter INDIGO weel ?

Comme pour le vélo, une fois inscrit, l’utilisateur repère sur l’application mobile INDIGO weel un scooter disponible autour de lui. De la même manière, le scooter est allumé et le topcase déverrouillé en scannant le QR code. A la fin de son trajet, l’utilisateur gare le scooter dans une des zones indiquées via l’application.

 

  •  Et les tarifs ?

Dans sa phase de lancement, le service coûtera 3 euros pour les 20 premières minutes (+ 3 minutes gratuites au début de la location pour vérifier que le véhicule fonctionne bien), puis 1 euro par tranche de 10 minutes supplémentaires.

Pour les vélos, le tarif reste de 50 centimes la demi-heure avec une pénalité de 15€ qui sera appliquée en cas de stationnement à l’extérieur du périmètre autorisé.

« A la pointe de l’innovation, la Ville rose est un exemple en termes de mobilité et de transports. Nous sommes honorés d’avoir été choisis dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt par la ville de Toulouse pour déployer notre nouveau service et ainsi proposer aux Toulousains une nouvelle expérience de mobilité urbaine qui participe à la construction de la ville de demain. Les résultats de la phase de test sont très encourageants avec plus de 800 trajets enregistrés dans la semaine qui a suivi le lancement de la phase test. In fine, nous pourrions envisager de déployer jusqu’à 450 scooters dans les rues de Toulouse, qui est, à bien des égards, un formidable terrain d’expérimentation pour INDIGO weel.» Jean Gadrat, Directeur Général d’INDIGO weel